top of page
Rechercher
  • librairiedanslaforêt

Samedi 11 novembre, 17h30, un concert, de l'occitan, de l'ecofeminisme et de la lenteur

Laurent Cavalié vient nous éviter la déprime hivernale. Poète occitan et poly-instrumentiste, il s'inspire des chants populaires du Languedoc et de bien au-delà. Les éditions de la Lenteur viennent de publier Quicom de roge, cinquante poèmes de révolte anti-coloniale.


"Vol passar, trapa la traucada e passa per malha dins la neit Il veut passer, il trouve la brêche et disparaît dans la nuit."

Concert à prix libre.


Le concert sera suivi d'une discussion avec les éditions de la Lenteur autour de La Subsistance, Une perspective écoféministe, de Veronika Bennholdt-Thomsen et Maria Mies.


Veronika Bennholdt-Thomsen et Maria Mies sont deux sociologues féministes qui ont créé dans les années 70 "l'école de Bielefeld" qui relie féminisme, subsistance, décolonisation du tiers-monde et critique du progrès. A travers l'étude de diverses luttes et récits de vie émanant de femmes à travers le monde, les autrices nous invitent à adopter une "perspective de subsistance". Il s'agit là d'emprunter le point de vue des femmes qui assurent la reproduction de la vie. La subsistance apparaît alors sous un jour nouveau : plutôt que d'être associée à la misère et à l'arriération, elle devient la condition même de notre autonomie, de notre dignité, d'une nouvelle liberté et une perspective viable pour sortir du capitalisme.

Ouvrage de référence de l'écoféminisme, La Subsistance, Une perspective écoféministe est traduit pour la première fois en français par les éditions de la Lenteur, éditions discrètes, à l'écart du tapage éditorial, elles creusent leur sillon exigeant, engagé, inspiré. Venez les rencontrer !



44 vues0 commentaire

ความคิดเห็น


bottom of page