Rechercher
  • librairiedanslaforêt

Lance Weller Dans la forêt ! mercredi 22 septembre ! 18h ! oh waouh !!!

Mercredi 22 septembre, à 18h, rencontre avec Lance Weller !

A l'occasion de la parution du Cercueil de Job, aux éditions Gallmeister, venez partager une soirée avec Lance Weller, un des plus grands romanciers américains actuels à mes yeux. Ouhlala ! Rien que ça !

Après Wilderness, après les Marches de l'Amérique, Lance Weller continue son travail d'exploration de l'histoire des Etats-Unis, et signe un troisième roman magistral, confirme qu'une oeuvre littéraire est en construction.

Difficile de résumer le Cercueil de Job, c'est un texte inspiré, érudit, palpitant, tellement vaste. Il y a l'horreur des champs de bataille -nous sommes en pleine guerre de Sécession- qui côtoie la beauté fulgurante de la nature sauvage, il y a ces personnages que vous porterez longtemps en vous, comme toujours avec la puissance romanesque de Lance Weller : Bell Hood, jeune esclave en fuite, et Jeremiah Hoke, pauvre bougre enrôlé du côté des confédérés, deux destinées liées, séparées, qui tendent l'une vers l'autre, dans ce nouveau monde qui ressemble à un carnage. Il y a surtout ce souffle littéraire, cette humanité, cette écriture visionnaire qui portent et traversent ce grand, très grand texte admirablement construit.

Allez, comme vous m'avez manqué, voici un extrait, c'est la voix de Bell Hood, devenue une vieille femme :

"Je vous jure, je ne sais pas pourquoi vous voulez que je vous parle de tout ça. De tous ces jours anciens. Anciens et pleins de malheur. Vous avez dit qu'il était important de se souvenir, avant qu'on oublie. Et je sais de quoi vous parlez. Vous parlez de l'Amérique. De l'Amérique telle qu'elle est aujourd'hui et comment elle était avant, et du fait que l'une n'est pas si éloignée de l'autre que ça. Je suis pas bête au point de ne pas voir ce que vous faites.

Mais ça fait un bon moment maintenant qu'on parle comme ça. Des semaines, on dirait. Et toutes ces journées qui se suivent, passées à parler et encore parler, et j'arrive toujours pas à vous faire comprendre une seule chose. Et quand j'y pense, je me dis que c'est peut-être pas bien pour vous. Comprendre. Peut-être que c'est pas approprié. Peut-être que tout ce que vous voulez, c'est que je vous permette d'avoir meilleure conscience au sujet de tout ça, parce que vous vous sentez coupable. C'est bien ça ? Bon, laissez-moi vous dire une chose. Cette histoire ? C'est autant la vôtre que la mienne, alors retournez bien ça dans votre tête la prochaine fois que vous vous regarderez dans un miroir.

Laissez s'effacer ces jours anciens remplis de malheur, moi je dis. Secouez-vous et passez à autre chose, moi je dis.

Parce que se souvenir, c'est douloureux. Il n'y a rien de plus douloureux. C'est douloureux pour la personne qui se souvient, ça a un prix, et vous me demandez de le payer. Et je suis fatiguée. Je suis fatiguée maintenant.

On s'est mis à courir. Bien obligés. Je ne sais pas ce que vous voulez que je vous dise d'autre à ce sujet."

Un grand merci aux éditions Gallmeister, de venir se perdre par chez nous! https://gallmeister.fr/livres/466/weller-lance-le-cercueil-de-job

Immense merci aussi à François Happe, si fin traducteur.

Rencontre sur réservation uniquement :

par mail librairiedanslaforet@ecomail.pro ou téléphone 04 71 06 17 28.


81 vues0 commentaire